Soirée d’étude du CEH : « La chanson française dans l’espace jurassien »
Samedi 16 Octobre 2021, 16:00
Organisé par: Cercle d'Études historiques

 

Invitation

Chères et chers membres,
Mesdames et Messieurs,

Le samedi 16 octobre prochain, le Cercle d’études historiques (CEH) a le plaisir de vous convier à une soirée d’étude autour de « La chanson française dans l’espace jurassien ». Elle sera précédée, à 16h00, de l'assemblée des membres. Les conférences commenceront quant à elles à 17h00. Elles sont détaillées ci-dessous. Par ailleurs, puisque nous parlerons de musique, il s’agira également d’en écouter, avec le groupe Les Jumeaux !
Cette année, nous avons la chance d’être accueillis par la FARB, au cœur de la vieille ville de Delémont. Ce sera aussi l’occasion de découvrir l’exposition de Jérôme Gogniat : « L’identité sur les planches, mises en scène jurassiennes au XXe siècle », réalisée dans le cadre des événements d’inauguration du Théâtre du Jura.
Le tout sera agrémenté d’un apéritif dînatoire. Notez encore que le Certificat Covid sera demandé à l’entrée.

Programme
Samedi 16 octobre, à la FARB – Fondation Anne et Robert Bloch, rue de Fer 8, Delémont
16h00 : Assemblée des membres
17h00 : Conférences et concerts

« Une exception jurassienne en matière culturelle ? Développement et affirmation d’un discours identitaire dans la seconde moitié du XXe siècle. »
Par Jérôme Gogniat
Dans les années 1960 et 1970, la Question jurassienne a placé l’artiste dans une position centrale, l’amenant à participer à l’expression et à la formation d’un ressentiment identitaire jurassien commun. Donnant de la visibilité à la scène culturelle régionale, ce contexte politique a forgé durablement une manière de se penser collectivement autour du fait culturel et de sa valorisation, voire autour d’une exceptionnalité jurassienne en matière culturelle.

« Alexandre Pertuis : la chanson jurassienne durant les luttes séparatistes »
Par Luc Vallat
Au sein des luttes indépendantistes du Jura historique face au canton de Berne, un chanteur se fait remarquer : André Wyss (1947-2018), qui deviendra professeur de littérature et qui, sur scène, prend le pseudonyme d'Alexandre Pertuis. La genèse de son activité s’inscrit dans ce contexte culturel important, participant à la veine identitaire et séparatiste d'alors. Les textes et les musiques des pièces publiées, ainsi que leur réception, témoignent par ailleurs d'un véritable ancrage dans ce que l'on retient aujourd'hui comme étant de la « chanson à texte ». Bien que fortement lié à une région et à une époque culturellement et politiquement marquées, Pertuis s’inscrit ainsi pleinement dans la production globale du répertoire de la chanson.

« Le concert de Pauline Julien à la Fête du peuple 1973 »
Par Elena Angiolini
La Fête du peuple de 1973 voit la québécoise Pauline Julien se produire sur scène pour le plus grand bonheur des Jurassiennes et des Jurassiens présents à la salle Saint-Georges ce soir-là. Loin d’être un simple concert, l’étude de la presse relatant l’événement cristallise le lien étroit entre culture et politique lors des années de braise.

Les Jumeaux (musique)
Les Jumeaux rendent hommage à la chanson française dans un set où la tendresse le dispute à l’humour, toujours respectueux des plus grands interprètes avec une petite pointe d’irrévérence tout de même. La voix de Fox Kijango, posée sur le piano virevoltant de Jean Marie Aubert, est survolée par l’accordéon agile de Sylvie Studer-Caillet. De Cabrel à Vian, de Brassens à Brigitte Fontaine, Les Jumeaux proposent un voyage en douceur dans ces chansons que nous connaissons et que nous avons pourtant parfois oubliées.

Au grand plaisir de vous voir,
Le bureau du CEH