CAJ 37 - Archéologie et histoire de la terre cuite en Ajoie, Jura, Suisse

Imprimer
Avec expédition Frais de port et d'emballage non compris (entre 1.80 et 10 CHF pour la Suisse) pour 0,00 CHF
Prix ​​de vente66,00 CHF
Description du produit

À travers un exemple à la fois inédit et exceptionnel par l’ampleur du corpus et l’exhaustivité des sources, cette étude donne un aperçu global de la céramique en Ajoie, non seulement sur le plan technologique, mais également dans son contexte historique et socio-économique. Elle montre, à l’échelle d’une région, sur le long terme (1750-1900), que les ruptures historiques fortes et le cadre juridique influencent la réalité économique, en conditionnant l’accès aux ressources et à la circulation des savoirs et des produits. Tous les segments de la production céramique sont abordés, de la tuile à la vaisselle de poterie en passant par les catelles de poêles, la faïencerie de Cornol (1760-1824) constituant le coeur du sujet. Ces connaissances nouvelles sont basées sur la fouille archéologique du dépotoir de l’ancienne faïencerie de Cornol - Lion d’Or et sur le dépouillement de fonds d’archives publiques.
L’étude des vestiges en lien avec la production de l’entreprise fonde la connaissance de la production de cette faïencerie.
Les sources historiques permettent de décrire les acteurs des productions céramiques, d’observer leurs stratégies sociales, leurs déplacements, la transmission des savoir-faire et des moyens de production, voire certains aspects techniques ou commerciaux ; les archives d’entreprise font totalement défaut.
Bonfol émerge tôt en tant que village spécialisé parmi les seize localités potières d’Ajoie. L’exclusivité dont jouissent les potiers de Bonfol émane de la qualité unique de l’argile réfractaire qu’ils exploitent.
Pas moins de 34 tuileries sont en outre identifiées, constituant une première monographie à l’échelle régionale.
Art du feu, la céramique est confrontée au problème de l’accès au bois combustible. Le pot de fer gagne toujours contre le pot de terre, et les métiers de l’argile restent marginalisés face à la sidérurgie durant toute leur durée d’existence.

Nous avons constaté qu'une erreur d'impression (pages blanches) se trouve dans quelques exemplaires. Si vous avez acheté un livre défectueux, nous nous ferons un plaisir de vous l'échanger. 

Nombre de pages
480
Date de publication
2016