Cycles de conférences CIP: Les armes de La Tène
Jeudi 25 Juin 2020, 19:30
Organisé par: Tramelan

Les armes de La Tène
Aux orgines de l'archéologie celtique
Jeudi 25 juin 2020, 19h30

Aux origines de l'archéologie celtique
Conférence de Marc-Antoine Kaeser, directeur du Laténium, professeur à l’Université de Neuchâtel

La Tène est l'un des plus célèbres gisements de la préhistoire européenne. Ce site neuchâtelois a en effet permis de caractériser la civilisation celtique du second âge du Fer, qui s'est étendue sur une grande partie du continent européen au cours des cinq derniers siècles avant notre ère.

Implanté à l'embouchure de la Thielle, à l'extrémité nord-est du lac de Neuchâtel, le site de La Tène a été découvert en 1857 par un amateur d'antiquités biennois, le Colonel Friedrich Schwab. Depuis plus de 160 ans, ce gisement majeur a fait l'objet d'innombrables explorations. Il a livré des milliers d'objets exceptionnellement bien conservés, principalement des armes (épées, javelots, lances, boucliers, etc.), mais aussi des outils et de la parure, ainsi que de nombreux ossements, humains et animaux. Or ces trouvailles ont suscité des interprétations contradictoires, qui ont alimenté des polémiques encore vivaces. S'agit-il d'un habitat fortifié, d'un poste de douane, d'un entrepôt commercial, d'un arsenal, d'un lieu de bataille ou d'un sanctuaire dédié aux divinités celtiques de la guerre et du monde des morts?

Dans sa conférence, Marc-Antoine Kaeser, directeur du Laténium, tentera de répondre à ces questions encore ouvertes, en évoquant la longue histoire des recherches conduites à La Tène, des premières découvertes jusqu'aux ambitieuses collaborations internationales mises sur pied dès 2007 pour la réévaluation du site, dans le cadre d'un projet porté par le Laténium et soutenu par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, avec le concours du British Museum de Londres, du Musée d'archéologie nationale français, du Neues Museum de Berlin, du Centre archéologique européen de Bibracte et de nombreuses autres institutions scientifiques, en Suisse, en Allemagne et aux États-Unis.

Plus de renseignements ici