1914-1918 : l’armée, les confédérés et les autochtones dans le Jura bernois
Mercredi 16 Mai 2018, 19:30
Organisé par: Tramelan

Lieu : CIP à Tramelan

 

Hervé DE WECK ancien membre du bureau de la Commission internationale d’histoire militaire, ancien rédacteur en chef de la Revue Militaire Suisse Si tu veux la paix ...

Cycle de conférences

Le statut de neutralité suisse lors de la Guerre 14- 18 n’empêche pas les communautés linguistiques d’éprouver pour les belligérants des sympathies divergentes, dues à la langue et à la culture. Les populations civiles s’organisent dans la durée sans les hommes dans la fleur de l’âge qui se trouvent sous les drapeaux et sans leurs salaires. Les problèmes économiques et sociaux créent des tensions, spécialement dans les zones urbaines. En Suisse, il n’y a pas de rupture entre le front et l’arrière. Le pays n’étant pas impliqué dans le conflit, les citoyens-soldats font des relèves – parfois très longues – puis rentrent chez eux pour plusieurs mois. Lorsqu’ils se trouvent en service, ils correspondent avec leurs proches. Cartes et lettres se composent largement de non-dits : les soldats, s’ils veulent s’assurer du bon moral des leurs, attendent en retour de bonnes nouvelles.