Présentation des Actes

«Voués à l'Histoire, à la Science, aux Lettres, aux Arts, les Actes forment à eux-seuls une bibliothèque, une documentation, une anthologie, un florilège. Depuis plus de cent ans, les meilleurs esprits et les meilleures plumes du Jura ont travaillé pour eux et il demeure exclu de la part d'un historien ou d'un essayiste d'aujourd'hui et de demain de vouloir œuvrer en ignorant cette richesse très réelle et dont beaucoup de cantons, dotés pourtant d'université, nous envient la possession. Par l'existence seule de ses Actes, la Société jurassienne d'Émulation justifierait sa propre existence et la nécessité de son existence». Ainsi s'exprime Charles Beuchat en 1971, dans Le Jura, terre romande, 17e cahier de l'Alliance culturelle romande. Cette belle définition de la publication phare de l'Émulation est encore valable aujourd'hui, puisqu'à une exception près, le volume des Actes a continué à paraître chaque année depuis le centenaire.

Le mérite en revient certes à la société, mais également à quelques hommes qui ont, par leur dévouement et leurs compétences, assuré la publication régulière d'un ouvrage de qualité: Ali Rebetez, Roger Flückiger, Alphonse Widmer, Jean Michel, Claude Rebetez, Martin Choffat. Même si le responsable des Actes est épaulé depuis quelques années par les trois membres de la Commission des Actes, c'est lui qui est en première ligne, tant pour la mise au point des textes que la réalisation du volume annuel.

Il n'est pas question de faire ici un inventaire même sommaire du contenu des 58 volumes parus depuis 1947, dont le nombre de pages a généralement varié entre 300 et 500. Signalons seulement quelques changements significatifs. Les transformations successives dans la présentation - couverture, avec la vouivre depuis 1983, graphisme, iconographie plus abondante et plus riche - sont immédiatement perceptibles. Depuis 2006, les Actes ont adopté la nouvelle identité graphique de la société, à la fois plus sobre et plus symbolique.

Quant au contenu, il faut relever la place nettement plus importante faite aux Beaux-Arts - peinture, sculpture, architecture - et à la musique à partir des années soixante, ainsi que les apports des Cercles, comme les actes des colloques thématiques du Cercle d'études historiques ou les communications présentées au Cercle d'études scientifiques.

La répartition entre l'histoire, les sciences, les lettres et les arts varie d'un volume à l'autre, en fonction des contributions individuelles disponibles et de l'activité des Cercles. Les responsables des Actes veillent cependant à présenter une offre équilibrée aux lecteurs et à maintenir cette triple exigence: un haut niveau scientifique, un esprit de vulgarisation et une ouverture à de nouveaux domaines de recherche et de création. Ainsi les Actes continueront-ils à rappeler auprès du plus grand nombre leur vocation ininterrompue depuis 1847: offrir un panorama de la recherche et de la création dans l'aire du Jura historique.

La publication des Actes est aujourd'hui placée sous l'égide d'une Commission des Actes, composée d'Amalric Oriet, responsable, de Dominique Suisse, Damien Becker et Matthieu Gillabert.

Septembre 2015

Cet article a repris et actualisé la partie «Actes» de l'article de François Kohler et Claude Hauser paru dans le volume des Actes 1997, année du 150e anniversaire de la société.